CULTURE

Les Animaux Fantastiques

En fidèle et fière Potterhead que je suis, j’ai assisté hier à l’avant-première des Animaux Fantastiques dans la ville où je vis. Je n’ai jamais raté un seul film lié à Harry Potter depuis mon enfance et j’avais tant hâte de découvrir une nouvelle aventure pleine de magie. Munie de mon écharpe, d’un petit collier de sorcière, de ma fidèle baguette et le front orné de la cicatrice de Harry Potter en hommage au dernier film que j’avais vu dans ce même cinéma, j’entrais dans la salle obscure sans me douter de l’énorme claque que j’allais prendre.

« 1926, New York. Norbert Dragonneau rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour… »

Cette histoire qui se déroule avant celle de Harry Potter telle qu’on la connaît, nous plonge dans un contexte, une période et un lieu très différents de la saga d’origine. On retrouve un nouvel univers magique avec des personnages plus âgés dans un décor inédit et vaste où l’on s’éloigne loin de Poudlard, rendant le film très vivant. Les sorciers se mêlent énormément aux moldus (ou Non-Mage selon le terme américain)  dans ce film, sans que leur identité soit dévoilée pour autant. L’univers des sorciers face à celui des non-sorciers semble fragile et instable et la paix est difficilement maintenue entre les deux mondes. L’effervescence de la vie américaine se marie très bien avec la magie ce qui rend le film très réaliste, soutenu par l’immersion incroyable qu’on ressent grâce à l’effet 3D. Je vais rarement voir les films projetés en 3D car j’ai du mal à supporter l’effet aussi longtemps mais celui-ci vaut vraiment le coup. Les effets spéciaux sont absolument géniaux au point que j’ai sursauté plus d’une fois dans mon siège à l’approche d’une créature ou d’un effet magique. En vérité j’avais envie de croire à tout ce qu’on nous montrait à l’écran et n’ayant pas encore lu le livre, j’étais d’autant plus impressionnée.

Les personnages sont très attachants, j’ai trouvé Eddie Redmayne dans le rôle de Norbert Dragonneau vraiment adorable et drôle, ainsi que que Dan Fogler dans le rôle de Jacob Kowalski qui était touchant et désopilant tout en apportant de la nouveauté parmi les héros. J’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages féminins au départ mais leur personnalité se construit tout au long du film ce qui était très intéressant et donne envie d’en savoir plus. Chaque acteur.ice jouait pour moi à la perfection le rôle qu’i.el incarnait avec des caractéristiques uniques pour chacun. J’étais par ailleurs très étonnée par l’apparition de la chanteuse A Fine Frenzy (Alison Sudol) qui a su livrer une parfaite interprétation de son personnage.

L’univers des Animaux Fantastiques mêle réellement les parts d’ombre et de lumière en chacun, avec des scènes très sombres et impressionnantes en parallèle avec des scènes hilarantes et lumineuses. Le film a su proposer un parfait équilibre sans jamais tomber dans la facilité, toujours dans l’esprit de la saga qu’on aime tant. Il est pour moi très clair que ce film est destiné avant tout à ceux qui ont connu les films Harry Potter et ont grandi avec eux, mais je pense qu’il est tout à fait possible de le visionner sans connaître la saga. En tout cas je peux affirmer que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et dès l’écran de fin j’avais déjà envie de le revoir. J’attends avec impatience les autres films qui seront adaptés du livre en espérant pouvoir me le procurer et d’en apprendre plus sur l’histoire de Norbert Dragonneau.

Les Animaux Fantastiques m’ont ébloui du début à la fin en faisant renaître à l’infini cette part de magie qui sommeille en chacun de nous. A la fois drôle, émouvant et merveilleux, j’ai trouvé ce film parfait en tous points et je le recommande aussi bien aux sorciers qu’aux moldus !

3 Comments

  • Reply
    Nolwenn
    16 novembre 2016 at 21 h 17 min

    Je compte aller le voir lundi donc je suis très heureuse d’avoir pu lire ta revue !
    En plus sans spoil, donc c’est parfait ^^
    Bisous & à bientôt

  • Reply
    lacourseauxmots
    17 novembre 2016 at 14 h 27 min

    J’espère pouvoir le voir ce week-end 🙂

  • Reply
    Diane
    3 décembre 2016 at 16 h 42 min

    Très bonne revue. J’ai vraiment adoré ce film et je n’en suis pas déçue! Eddie Redyman a été un vrai coup de coeur!

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :