CULTURE

Journal d’une sérievore #6 : Les Nouvelles Aventures de Sabrina

Les Nouvelles Aventures de Sabrina (Chilling Adventures of Sabrina, Netflix – 2018) est une adaptation du comics du même nom paru en 1971, explorant les origines de Sabrina Spellman, une adolescente mi-mortelle, mi-sorcière, cherchant à se faire une place parmi ces deux mondes.

S’il existait une série jeunesse « Sabrina l’apprentie sorcière » diffusée durant les années 90, ainsi que diverses adaptations notamment en dessin-animé, cette version Made in Netflix nous éloigne totalement des versions édulcorées que nous avions pu découvrir durant notre enfance. Cette fois-ci il sera question de magie noire, de satanisme et de forces du mal, la série s’adressant cette fois-ci à un public de jeunes adultes.

Dans cette version très sombre se déroulant dans ce qui s’apparente aux années 80 (malgré des anachronismes nous renvoyant à notre époque), ce fut un sacré choc pour moi de voir la différence de personnalité des personnages entre la version que j’ai connue étant enfant et cette adaptation 2018. Si je n’ai pas forcément accroché au personnage de Sabrina que j’ai trouvé assez peu développé et très -voire trop- attaché au monde des mortels au détriment de celui des sorciers, j’ai en revanche beaucoup plus apprécié cette version de ses tantes, Hilda et Zelda, et surtout au personnage du cousin de Sabrina : Ambrose, qui n’existait pas dans les versions précédentes et qui permettra grandement de faire avancer l’intrigue de cette première saison.

Concernant les points forts de la série je pense qu’ils résident tout d’abord dans l’esthétique « occulte », qu’on a peut l’habitude de voir dans une « teenage série ». L’apparition du trio de sorcières appelées « Weird Sisters » sera également un point fort surtout grâce au personnage de Prudence qui selon moi est un personnage avec un background plus développé que celui de Sabrina dans cette saison. La série survolera également quelques idées féministes notamment avec la notion d’empouvoirement des femmes et de leurs droits, de tous milieux confondus, ainsi que quelques problématiques LGBT+, mais il ne faudra pas s’attendre à de grands discours malheureusement. C’est un point que j’aimerais énormément voir se développer dans les prochaines saisons, tout comme pour les nombreuses références à l’Histoire de la Sorcellerie, qui donnent envie de faire ses propres recherches sur le sujet.

Les Nouvelles Aventures de Sabrina comportent tout de même de nombreux défauts qui m’ont empêchée d’apprécier pleinement la série, à commencer par l’effet de flou qui apparaît de temps en temps à l’image et qui n’est vraiment pas plaisant à l’œil (au point que je pensais avoir besoin de lunettes -haha-), et surtout, SURTOUT : les sous-titres français. Complètement faits à l’arrache, avec des appellations des personnages qui changent d’un épisode à l’autre, remplis de fautes et des mots parfois même pas traduits de l’anglais, qui me gâchaient souvent le plaisir de suivre correctement car je devais limite faire un travail de compréhension…

A propos de l’histoire elle-même, j’ai trouvé quelques personnages un peu trop clichés d’une « teen-série » avec les clichés de bullying, et de l’héroïne qui serait plus douée que les autres sorcières plus expérimentées ([SPOIL] notamment pendant la scène de la chorale qui n’avait aucun intérêt et que j’ai trouvé juste gênante [FIN DE SPOIL]). J’aurais également souhaité que le scénario se développe moins vite afin de mieux apprécier chaque personnage, comme par exemple les amis mortels de Sabrina, qui semblent avoir une histoire assez intéressante et qui j’espère sera mieux abordée par la suite.

Les Nouvelles Aventures de Sabrina, bien que restant une teen-série, dans la même fibre que Riverdale et dont les univers sont intrinsèquement connectés, séduit par le charme qui dégage de cette atmosphère obscure et son approche du thème de la sorcellerie qui m’a personnellement toujours fascinée. La série se laisse très facilement regarder et offre un assez bon twist de fin, mais comporte quelques creux scénaristiques assez visibles.

Alors est-ce que Les Nouvelles Aventures de Sabrina est une bonne série ? Et bien, bien qu’elle soit loin d’être la série de l’année, je n’ai pas pu m’empêcher d’être prise de curiosité au fil des épisodes et j’admets quand même que le thème et l’ambiance me plaisent assez. Je pense que la série n’est pas à prendre trop au sérieux (notamment au niveau des références et évidemment du satanisme en général -haha-), et vous tiendra tout de même en haleine jusqu’à la fin de cette première saison.

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :